Spitzberg 2017

22 septembre 2017

The Walking Dead

Vendredi 25 Août

Barentsburg => Longyearbyen => Pyramiden

pyr2

Je me réveille vers 8h, en ayant mal dormi, si je vous dis que je me suis réveillée à 3h du mat en pensant qu'il était 8h? ;) En revanche je n'ai aucune courbature, donc soit le Doliprane est efficace soit je suis juste en super forme!
Comme j'ai un peu de temps ce matin, j'envoie un petit message à Louis pour lui souhaiter une bonne fête et comme il est en ligne on se fait un petit tchat avec son frère, ils me demandent si je n'ai pas vu d'ours. Non mais je suis descendue dans une mine et je vais prendre un hélico!!
Sur ce, à 9h30, je vais prendre le petit déjeuner, puis je me rends à la boutique où j'achète 2 tasses à café que je trouvais jolies, j'ai de la chance il en reste juste 2.
Je remonte ensuite pour fermer mon sac puis vais payer à la réception la visite de la mine, la promenade du chien et les tasses. Je vous rappelle qu'ici tout appartient à Arktikougol, donc on paye à la même personne.
Nous avons rendez-vous à 10h30 pour aller prendre notre hélicoptère. Oui je sais, je me la pète, so what?! Le minibus est là et nous prenons donc la même direction qu'hier matin, mais ça va beaucoup plus vite (et ça tire moins!). Au moment où nous arrivons ils sont en train de sortir l'hélico (et il pleut). J'avais encore tout faux, je pensais que ce serait un petit truc et en fait non, c'est un gros hélico russe. Par trouvé le modèle, s'il y a des spécialistes qui me lisent...

IMG_3604

Le temps que tout soit préparé, nous pouvons embarquer et à l'intérieur il y a deux bancs contre les parois, face à face. Ils mettent tous les sacs au milieu.

IMG_3605

Nous nous installons au fond. Sergueï me propose un casque anti bruit, je veux bien. Aucune consigne de sécurité n'est donnée si ce n'est signer avec son nom sur une feuille. Bon, si on se crashe, j'espère qu'ils retrouveront la fiche!
2 pilotes et un technicien sont à bord. La mise en route et les check-lists sont longues. L'hélico est plein, nous devons être une quinzaine de passagers. Personne n'est attaché et nous décollons tout en douceur, direction Longyearbyen.
Nous volons assez bas le long de la côte. Il y a un peu de roulis, mais sinon, c'est hyper stable. En fait, c'est un peu leur bus à eux quoi....
Au bout de 10 minutes nous voilà déjà arrivés au-dessus de l'aéroport où nous nous posons là aussi tout en douceur. Conclusion: je le refais quand vous voulez les gars! Non mais quand je pense qu'hier j'étais dans une mine et que ce matin je suis dans un hélico, tout est normal quoi! LOL!
Nous débarquons et j'essaie de faire quelques photos à l'arrache, dont un avion parqué juste à côté.

IMG_3626 IMG_3627

Nous nous retrouvons dans le minibus et direction Russkiy Dom. Comme il n'y a toujours personne, nous avons à nouveau chacune notre chambre. Normalement nous dormons ici ce soir, mais qui sait ce que nous réserve l'avenir?!
Il est environ 13h, nous décidons d'aller faire un tour de la "ville" avec Sergueï qui va nous montrer les points d'intérêt, puis nous aurons quartier libre jusqu’à 16h où nous pourrons déjeuner (oui, ça fait tard pour un déjeuner, mais ça ne me dérange pas, j'ai pris un bon petit déj ce matin). Sergueï nous montre donc les "endroits" à voir, bon y'a 2 rues ça va pas être très long! Oh des français! Il nous quitte et nous sous séparons. Je vais donc faire les boutiques, acheter quelques souvenirs et un bonnet et aller aux "Galeries Lafayette" de Longyearbyen, à savoir le supermarché où on peut acheter un peu de tout!

IMG_3636

On avait déliré sur les Galeries Lafayette car on parlait des touristes chinois qui sont réputés comme les pires ici car ils font n'importe quoi et en particulier ne respectent pas les consignes en ce qui concerne les ours, et du coup j'avais raconté qu'à Paris ils avaient même leur magasin des Galeries rien que pour eux! Bref... je fais donc un peu de shopping, en particulier dans ce magasin où ils vendent des produits "locaux". Pas pu acheter de "peaux de bête" j'ai pas la place dans la valise  et ça irait pas avec la déco chez moi ;)

IMG_3630

Je fais 2 fois le tour de la ville afin de m'imprégner de l'atmosphère. Au loin on aperçoit le glacier.

IMG_3657 IMG_3662

Puis je vais au musée que je visite assez rapidement car il ne me reste plus beaucoup de temps. Même au musée on s'enlève les chaussures ;) et on laisse son sac dans des consignes à l'entrée. Il retrace l'histoire du Spitzberg et il y a quelques animaux empaillés au milieu dont un magnifique ours. Il y a pas mal de monde à cause des passagers d'un bateau de croisière.

IMG_3687

Finalement à 16h me voilà de retour à l'auberge où nous allons pique-niquer de poulet froid, saucisson, œuf dur, formage, poisson fumé. Oui je sais c'est pas très équilibré mais on s'en fout! Voilà une photo de l'extérieur du bâtiment.

IMG_3691

Vers 16h30, nous partons pour une petite randonnée au glacier qui se trouve donc au-dessus de la ville.
Nous prenons le minibus qui nous amène à l'extérieur de la ville au début du "chemin". Mais ici je vous le rappelle qu'il n'y a pas de chemin. A noter qu'on ne peut pas sortir en dehors des limites de la ville sans un guide ou un fusil. En 2012, 2 étudiantes suédoises étaient parties se balader, seules, l'une a été attaquée par un ours et est morte et l'autre a sauté de la falaise pour en réchapper... Ca calme.
Nous sommes accompagnées d'une jeune femme de Barentsburg dont je n'ai pas su le nom.
Sergueï nous a prévenu que nous devrions passer la rivière qui coule du glacier et que donc il y avait des risques d'avoir les pieds mouillés. On verra bien.
Nous commençons avec toujours un rythme de marche assez élevé. Le passage de la rivière se fait en plusieurs fois car elle est divisée en pas mal de ruisseaux plus ou moins importants. J'arrive à gérer avec l'aide de Sergueï même si je mets quand même un pied dans l'eau boueuse.

IMG_3696

C'est froid mais ça va. Mes chaussures sont assez étanches, du coup l'eau est surtout rentrée par la cheville ce qui ne m'a pas vraiment gênée pour la suite de la balade. Après donc avoir marché comme ça au milieu des cailloux, nous entamons la montée sur les moraines. En se retournant on découvre qu'il y a un arc en ciel au-dessus de Longyearbyen. Magnifique!

IMG_3694

Nous rencontrons des rennes (incognito) et apercevons de la neige. Sergueï va voir si on pourrait passer dessus mais c'est trop glissant. Du coup nous continuons par des pierriers. Ça monte bien, mais ça va toujours au niveau physique.

IMG_3711 IMG_3716

Et enfin nous arrivons en vue du glacier. On le sent aussi par ce petit air glacial qui vient fouetter le visage. On voit bien la rivière qui creuse la glace et des crevasses. Nous nous approchons mais n'allons pas y marcher dessus c'est trop dangereux. Et de toutes façons mes chaussures glissent (oui j'ai testé en Finlande, mon coccyx s'en souvient encore...).

IMG_3722 IMG_3726

Nous prenons quelques photos, la lumière est encore une fois sublime. Voilà, c'est beau quoi.

IMG_3734

Mais il est temps de redescendre (et il fait froid). Je ressors mon bâton et sur certains passages Sergueï va quand même nous aider car ça descend fort. Finalement ça se passe plutôt bien et je suis contente. 

IMG_3752 IMG_3758

Et puis j'ai la technique pour traverser les rivières, il faut sauter de pierre en pierre tel un bouquetin (l'image est belle non? LOL!). J'avais expérimenté ça au Groenland et ça marchait bien. Par contre euh, je suis pas sûre pour le bout de bois là...

IMG_3761

Nous voilà donc sur le dernier passage, je me prépare et hop je saute et... hop la cheville qui se tort! et m...! J'ai un peu mal sur le coup et quand je repose le pied ça fait mal aussi. Malgré tout, je continue à marcher le plus normalement possible, j'ai une petite douleur mais au fur et à mesure que je repose le pied, ça va mieux. J'espère juste que ce n'est pas parce que le muscle est encore chaud.
Nous aurons marché près de 3h...
Nous reprenons le minibus et après un détour par le port nous rentrons à l'auberge. Nous avons rendez-vous à 20h20 pour aller manger au restaurant. Une fois dans la chambre je me mets de la pommade sur la cheville (j'avais prévu...) et comme je n'ai pas de bandage, je mets des chaussettes qui me serrent bien. Je prends un Doliprane. Au repos je n'ai pas trop mal.
Nous partons vers le restaurant et Sergueï nous annonce que finalement nous allons partir ce soir pour notre prochaine destination: Pyramiden, en bateau fermé car ils annoncent beaucoup de vent demain et ça risque de ne pas être possible. Notre départ est prévu pour 23h. Pas de soucis pour l'horaire, il fait jour.
Nous voilà donc au restaurant Kroa, où on ne s'enlève pas les chaussures en rentrant. Le décor est tout en bois, très chaleureux. On peut choisir dans le menu, du coup je vais tenter la baleine en entrée puis vais me prendre un bon pavé de bœuf sauce au poivre. Alors la baleine (fumée) c'est entre la viande et le poisson, le goût est ma foi pas transcendant. Le pavé en revanche est un délice!! C'est servi avec un petit gratin de pommes de terre. Très bon restau que je vous le recommande ;)

baleine1 steak1

Nous rentrons, ma cheville me fait un peu mal mais ça m'a l'air gérable. En fait c'est lorsqu'elle est en torsion sur le côté que ça tire...
De retour à l'auberge, je refais rapidement mon sac (que je n'avais pas défait) et à 22h45 nous nous rendons au port pour embarquer. Si j'ai bien tout compris notre capitaine est Georgien.
Nous quittons le port à 23h pour 2h de navigation. Le temps est assez bas. Au début ça va, mais une fois sortis du fjord il y a pas mal de vagues. J'ai bien fait de me prendre un bon pavé de bœuf pour être calée! Du coup aucun mal de mer à l'horizon. Mini video en musique locale!!

Vers 0h30, nous commençons à apercevoir la montagne de Pyramiden (en forme de pyramide comme son nom l'indique ;)). Je reviendrai sur la ville dans le post de demain.
Comme on n'avait pas prévu d'arriver aujourd'hui, personne n'est là pour nous attendre au port. Et ici aucun réseau ne passe. Personne ne répond au talkie-walkie. Welcome!

IMG_3776

Nous allons donc devoir marcher pendant environ 30 minutes pour rejoindre l'hôtel sur les chemins en bois qui protègent les canalisations. Sergueï ne veut absolument pas que je porte mon sac, du coup il le prend avec un autre guide qui nous accompagne, les pauvres, ça me fait de la peine pour eux. Et je leur dis qu'ils peuvent le faire rouler, y'a pas de soucis! Nous voilà donc à 1h du mat avec cette lumière de "presque fin de monde", la pluie qui commence un peu à tomber, à marcher dans cette ville déserte où l'on n'entend aucun son à l'exception de quelques cris d'oiseaux. Sérieux, je me suis crue dans The Walking Dead! Nous sommes les seuls survivants!!! Oui je sais, en plus ma photo est floue (mais c'est fait exprès... ou pas).

IMG_3778

Nous arrivons à l'hôtel et rencontrons d'autres êtres humains. On nous montre nos chambres au deuxième étage sans ascenseur. Et allez hop ils doivent encore porter mon sac. Et franchement là encore la chambre est très très correcte.

IMG_3780

Je me décide à prendre une douche après toutes ces émotions, bon j'ai pas réussi à avoir de l'eau chaude, du coup j'ai pris la douche froide. Ca fait du bien à la cheville! Résultat, dodo à 2h du mat avec un autre Doliprane. Punaise ça y est je vais finir comme Docteur House. Et puis nous sommes ici complètement isolés du reste du monde. Pas de portable et pas de connexion pendant 2 jours au moins, j'adore!! Sur ce, bonne nuit.

 


20 septembre 2017

Tincture

Jeudi 24 Août 2017

Barentsburg

Réveil à 6h30, c'est un peu dur quand même car je n'ai toujours pas bien dormi. Est-ce que je ne perdrais le sommeil dans ce pays? Je m'habille rapidement et mange une barre de céréales afin de ne pas être en "hypo" au fin fond de la mine.
Nous avons rendez-vous à 7h10, et à 7h15 toujours personne. Mmm que se passe-t-il? Ils sont plutôt ponctuels dans ce pays pourtant. Finalement Yaroslava vient nous chercher pour nous amener devant le bâtiment administratif de la mine et "Sergueï 2" arrive tout penaud... Une petite panne de réveil peut-être?! LOL! Il est tout confus! Nous allons faire la visite avec 4 néerlandais (photo faite par l'un d'eux).

21014006_893180994165948_4309475782880589951_o

Nous entrons dans le bâtiment et descendons quelques marches pour arriver dans une salle où nous allons avoir un petit briefing et un petit "habillage". Notre guide sera Alexis, un ancien mineur. Comme il ne parle que russe, Sergueï fera la traduction simultanée en anglais.
Alexis nous montre d'abord la bouteille d'oxygène que nous allons porter en bandoulière tout au long de la visite. Si jamais il y a un problème il faut soulever l'opercule pour libérer l'oxygène et respirer. Ok, ça commence bien!

mine2

Puis nous enfilons une combinaison intégrale bleue en papier (ça c'est surtout pour ne pas se salir) ainsi que des bottes et des gants. Et enfin, une cagoule et le casque avec la frontale. De vrais apprentis mineurs en quelque sorte. Il nous donne aussi un petit masque de protection. Dis donc c'est un peu flippant non quand même?!
Finalement tous équipés, et après avoir essayé de retenir toutes les consignes de sécurité, nous pouvons emprunter le couloir et les escaliers pour descendre. Nous arrivons alors au niveau de la "gare" où on charge les wagonnets qui vont à la centrale thermique (évidemment je pense encore au sketch de Dubosc, c'est nul je sais! Mais quand même "Paulo pousse le wagonnet"!!!). Là encore photos faites par les hollandais.

21055362_893181037499277_4390693324268596015_o

Nous pouvons toucher le charbon, c'est noir ça tâche ;) Mais redevenons sérieux un moment. Les mineurs ici subissent un contrôle d'alcoolémie tous les jours avant de commencer leur travail et il doit être à zéro. Ils travaillent 8h en 3/8, 6h de travail effectif à la mine et 2h pour atteindre leur lieu de travail à pied au fin fond de la montagne et pour en revenir. Ces 2h sont payées moins. Nous commençons à suivre un boyau qui nous mène vers les entrailles de la terre. Au sol, on remarque une sorte de fine couche blanche. Alors euh, je pense qu'il s'agit de chaux, mais en anglais je ne suis pas sûre d'avoir tout bien compris. En tout cas, cette couche empêche la poussière de charbon de se soulever et de rester suspendue dans l'air. Nous continuons notre progression, mes bottes sont légèrement trop grandes, j'espère que je ne vais pas avoir des ampoules! Oui, j’ai des considérations bassement matérielles, mais si j’ai des ampoules ça va être chaud pour les prochaines randonnées…
Nous arrivons devant une porte en bois qu'Alexis nous ouvre pour rentrer dans un autre tunnel. Ici il n'y a plus de courant d'air. En fait c'est une galerie de ventilation. De l'autre côté une autre porte en bois qu'il faut ouvrir uniquement lorsque la première est fermée. Ça permet d'éviter les appels d'air et de contrôler la ventilation de la mine.
Nous arrivons alors dans une galerie en pente, devant un câble qui permet aux mineurs de descendre, comme une sorte de petit télésiège. Puis, nous continuons vers une galerie où on retrouve tous les appareils électriques de contrôle et enfin dans une autre galerie avec une sorte de tapis roulant par lequel est extrait le charbon. Ça me fascine un peu ce monde souterrain. J'ai l'impression d'une immersion dans le siècle dernier (même si les conditions de travail ici ne sont quand même pas aussi dures qu'avant). Mais malgré tout, faut en vouloir quoi. Vais me relire Germinal tiens!

IMAG0020

Après une petite heure, nous remontons à la surface. Alexis nous fait cadeau d'un morceau de charbon. Nous rencontrons 2 gueules noires, c'est le cas de le dire, lorsque nous sortons, comme dans les films, mais en vrai. Merci à Alexis et Sergueï 2 pour toutes leurs explications, encore une fois, hyper intéressant (et tellement éloigné de ma vie de tous les jours... ps: je n'ai pas eu d'ampoules!).
Direction l'hôtel pour aller prendre le petit déjeuner. C'est un buffet qui a été installé car il y a un peu plus de clients. Je prends des œufs, du bacon, des pancakes, du jus de fruit et du thé.
A 10h15, nous retrouvons notre Sergueï pour aller visiter la ferme de chiens de traineaux qui se trouve un peu à l'extérieur de la ville. Allez hop, c'est reparti au pas de course. Nous passons devant quelques bâtiments délabrés dont une ancienne étable du temps où il y avait des vaches.

IMG_3385

L'enclos des chiens se trouve juste à côté. Nous en faisons le tour, les chiens sont trop gentils!

IMG_3388 IMG_3407

Sergueï nous demande alors si nous voulons faire la balade à pied avec eux. Alors... promener le chien n'est pas forcément ma tasse de thé, mais allons-y quand même! Sauf qu'ici, le chien, tu le tiens pas en laisse, on te met un baudrier autour de la taille et hop c'est lui qui va te promener. C'est Baïkal qui m'est attribué. Il est tout gentil, mais on sent qu'il a envie d'aller trotter... Et un chien de traineau, comme son nom l'indique, ça tire! Oh punaise, mais c'est que ça tire vraiment beaucoup! En plus, on commence par descendre une petite pente bien abrupte, j'ai cru que j'allais y laisser mon genou. Du coup, je retiens le chien, je crois que je vais l'étrangler le pauvre! Une fois arrivés sur la plage, ça va mieux, mais disons que le rythme c'est entre la marche et la course. Mon dieu, ça y est, en fait je suis Yohann Diniz! LOL!! Enfin là je rigole, mais sur le moment beaucoup moins... C'est hyper physique. J'arrive à faire quelques photos à l'arrache.

IMG_3416

Au bout d'une heure, nous laissons la plage et montons sur les hauteurs pour rejoindre la station d'hélicoptères qui se trouve près de la pointe à l'entrée du fjord. J'en peux plus! Et le pire, c'est que je suis à la traine par rapport à Sergueï et Olga qui gambadent comme des cabris... L'une des jeunes femmes qui s'occupent des chiens me tient compagnie heureusement. Elle me dit que si je veux, elle peut le prendre. Ok je verrai comment ça va après la pause. Nous nous détachons et attachons les chiens et allons prendre un petit thé avec des chocolats. Euh, bon en fait je pense que je ne vais pas m'asseoir parce que sinon je ne vais pas me relever. Nous nous installons près d'un canon, vestige d'un bateau du temps de la 2eme guerre. Il est beau mon petit Baïkal :)

IMG_3423  IMG_3428

Sinon je crois que Sergueï est amoureux ;)

IMG_3441

Allez, cette fois, nous repartons vers la station d'hélicos que nous n'avons toujours pas atteinte et là j'ai hyper mal en haut des cuisses, ça devient une horreur. Finalement nous arrivons devant un monument en l'honneur de je sais plus quoi (oui j'en peux plus et du coup mon cerveau anglais s'est aussi déconnecté!) et là je dis à la jeune fille (qui s'appelle aussi Olga je crois) de prendre le chien.

IMG_3456 IMG_3461

Ça va beaucoup mieux et j'arrive à suivre le rythme, même si ça va très vite. Je prends quelques photos au vol (Oui aux Ours!).

IMG_3478 IMG_3483

Finalement nous apercevons l'entrée de la ville et arrivons à l'enclos à 13h45. Pfiou!

IMG_3486

Nous repartons pour l'hôtel et nous croisons le bus qui monte du port, ça évitera les derniers mètres à pied et comment dire j'aurais embrassé le chauffeur!!
C'est finalement à 14h30 que nous allons déjeuner. Au menu, une salade de saumon, une soupe de champignons et une omelette avec du fromage, des pommes de terre, des tomates et du poisson super bonne! Je prends un coca et un doliprane pour éviter les courbatures...

dej1 dej2

A 16h, nous repartons de l'autre côté du village vers une ancienne station de radio et un "port" de baleiniers. C’est à 1h de marche, mais c'est plat, sauf la fin où il faut descendre vers la mer. L'endroit fait vraiment isolé. J'adore! Et puis c'est bientôt l'automne ici et le sol se pare de couleurs vives. Il reste quelques ruines ainsi que les planches sur lesquelles ils découpaient les baleines...

IMG_3492 IMG_3504

On trouve aussi une balise.

IMG_3529 IMG_3527

Nous remontons et rentrons. Sergueï et Olga discutent beaucoup en russe, du coup moi j'en profite pour méditer sur le sens de la vie (ou pas) et prendre des photos. Knock??

IMG_3539 IMG_3543

Comme nous avons rendez-vous à 19h30 et qu'il reste du temps, une fois arrivée devant l'hôtel je décide de continuer mon tour de la ville. Oui je n'ai pas assez marché aujourd’hui!
Je me rends à l'intersection de la route et de la voie ferrée, puis fais un tour vers l'entrée de la mine, le bâtiment des secours, la cour de l'école (2ème photo) et finalement me voilà de retour à l'hôtel à 18h30.

IMG_3556 IMG_3582

Comme il me reste une heure, je vais en profiter pour me laver les cheveux car il y a un sèche-cheveux dans la salle de bains. On m'a posé la question capitale sur le brushing, ben ici t'as un bonnet, t'as pas de brushing et pis c'est tout!
Je me rends ensuite dans la petite boutique de l'hôtel et découvre qu'elle est envahie de touristes. Merdum, ça parle même français, j'ai plus l'habitude! Du coup bah je m'en vais, je verrai ça plus tard. Le débarquement des petits bonhommes en rouge a commencé comme au Groënland!

IMG_3603

A 19h30, nous partons vers la maison des arts. J'en profite pour faire un petit tour à la boutique située à côté où il n'y a pas trop de monde et j'achète 2 tee-shirts pour enfants... Puis Sergueï nous amène au musée géologique mais il est fermé et il ne trouve pas la clé. Pas grave. A 20h, je me retrouve dans la salle de spectacle (Olga a décidé de ne pas venir) pour assister à "l'Arctic Show" donné par les gens de la ville aux touristes des bateaux qui font escale. Après U2 et Julien Doré, va peut-être y avoir un petit choc culturel. Au menu, des chansons et danses russes et ukrainiennes. Les costumes sont supers beaux et ils font tout eux-mêmes. Juste avant chaque chanson ou danse, le "présentateur" (qui est aussi guide et vendeur à la boutique et à la poste) nous donne une petite explication, et l'une d'elles c'est l'histoire d'une jeune femme pauvre qui travaille du soir au matin et ne rêve que de trouver un mari et de belles robes...!! Je ne sais pas pourquoi mais là j'ai pensé à Carole! On a même eu droit à la reprise de "Venus" de Bananarama en russe. Et ben vous savez quoi? C'était très sympa et j'ai passé un bon moment. 

IMG_3593 IMG_3595

De retour à l'hôtel pour 21h, dîner avec au menu, salade de légumes, poulet/bacon avec une purée de carotte et une pomme au four. Très bon!

diner1 diner2

J'en profite pour demander s'il y a un alcool local. On me fait gouter un petit verre de "Tincture", des fruits macérés dans de la vodka, ça ressemble à un vin cuit (en plus fort) et c'est bon! Tchin!

diner3

Retour à la chambre où je reçois la visite de Sergueï concernant le programme du lendemain... Et oui à cause de la météo, nous n'allons pas pouvoir prendre le bateau demain, quel dommage! Du coup ben on va prendre... l'hélico!!! Ah oui, quand même!! Moi ça me va! ;)
Dodo à 23h30 (dis donc ça fait quand même des longues journées non?) avec Doliprane mon ami.

 

Posté par cloonie à 18:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

15 septembre 2017

Pomor

Mercredi 23 Août 2017

Glacier Esmark - Alkhornet - Isfjord Radio - Musée Barentsburg

isfjord_modifié-1

Je me réveille à 8h en ayant mieux dormi que la nuit précédente, même si à 3h du matin j'ai été réveillée par un rayon de soleil en me disant, zut, il est déjà 8h... Tout va bien!
Je descends prendre le petit déjeuner constitué d'œufs, de bacon et de pancakes, le luxe! Puis je vais m’équiper et enfile 2 paires de chaussettes en plus de mes collants car Sergueï a dit "froid". Et moi écouter Sergueï! Je prends aussi une sorte de bandeau en laine que je mets autour du cou.
A 10h, le minibus nous amène au port où nous nous équipons. Nous sommes accompagnés d'un autre guide et de 2 jeunes femmes russes. C'est moi où y'a que des filles qui font des visites par ici??!!
Direction le glacier Esmark, situé de l'autre côté du fjord. La traversée dure environ 1h, il ne fait pas très beau, mais la mer est plutôt "calme". Nous arrivons devant le front de glace (le glacier fait environ 15 km de long). Le bateau ralentit et nous allons pouvoir faire des photos. Je n'ai pas eu froid et ici il n'y a pas de vent donc c'est cool. Nous entendons quelques craquements et voyons un morceau de glace tomber. Bon, après, quand a vu plusieurs fois des glaciers, c'est sûr que c'est moins impressionnant au deuxième abord, mais je trouve ça toujours aussi beau.

IMG_3267 IMG_3277

Petite vidéo de 12 secondes

Esmark

Après 30 minutes d'arrêt nous repartons un peu plus loin vers la falaise d'Alkhornet. Nous accostons et cette fois pouvons enlever nos combinaisons. Nous allons pique-niquer là sur la plage. Au loin, nous apercevons un navire ainsi qu'une dizaine de kayaks.

IMG_3281

Au menu, du poulet froid, du saucisson, de la soupe et 2 cookies. C'est bon. Par contre, on commence un peu à se les geler, il serait temps d'aller marcher un peu. Et là, on attaque direct par une petite montée qui réchauffe en 10 minutes. Je me traine un peu à l'arrière parce que le rythme est encore élevé et que je prends des photos tous les 10 mètres ;) Le pauvre deuxième guide qui ferme la marche (avec son fusil lui aussi) doit déprimer d'aller si lentement! 

IMG_3293

Nous continuons notre ascension et rencontrons quelques rennes assez gros. Sergueï nous dit de ne pas trop nous en approcher car ils sont agressifs. Eux ne nous calculent pas et continuent à paître ou à contempler le paysage.

IMG_3307 IMG_3313

Plus nous approchons de la falaise, plus ça piaille. Il y a des milliers d'oiseaux par ici. Et sinon j'adore toujours autant cette lumière, au loin il y a quelques trous avec du soleil, ça en est mystique.

IMG_3328 IMG_3296

Finalement, après 2 heures de marche, nous commençons à redescendre vers une sorte de crique. C’est ici que le bateau va nous récupérer. Nous enfilons nos combinaisons mais pour monter dans le zodiac, c'est assez sportif car il y a pas mal de houle. Enfin, telle une grosse vache, je réussis à me hisser sans tomber à l'eau, c'est l’essentiel. Nous voilà tous à bord, direction le cap Linné pour rejoindre l'Isfjord radio. Et là, je ne sais pas ce que j'ai fabriqué, je n'ai pas dû bien fermer ma combinaison, les vagues sont devenues hypers fortes et surtout il a commencé à pleuvoir. Résultat, on se prend des paquets de mer sur la tête, je ne sens plus mon visage, ni mes mains, et je suis trempée de la tête aux pieds, avec cette désagréable sensation d'eau glacée qui ruisselle dans le cou. Well... Nous arrivons finalement après 1h de navigation (enfin je pense, je sais plus trop, je cherchais juste à survivre! LOL!!) au Cap. Nous descendons et comme il pleut, nous allons nous déshabiller directement à l'intérieur du bâtiment. Je confirme que je suis trempée, même sous ma polaire. Je ne sais pas où était la fuite! Je pense que je n'avais pas bien fermé le haut de mon goretex. Nous entrons dans l'ancien bâtiment de radio aujourd’hui transformé en hôtel super cosy. Je mets mes affaires (gants, bonnets, sac à dos) à sécher sur les radiateurs. Puis nous faisons un petit tour du lieu, c'est très sympa. 

IMG_3339 IMG_3341

Ils ont laissé quelques souvenirs de la radio. En haut il y a une bibliothèque avec une "jolie" peau d'ours polaire au mur... Bien sûr, il faut aimer ce genre de déco. 

IMG_3344 IMG_3343

Nous allons nous réchauffer ici pendant 1h en buvant du thé et en mangeant des cookies. L'une des autres filles est aussi trempée que moi et a trouvé un sèche-cheveux dans les toilettes/salle de bain, du coup nous allons nous sécher comme ça. Finalement c'est efficace, j'arrive à bien sécher mon sous pull. Heureusement que j'avais pris un autre bonnet et une autre paire de gants, je vais pouvoir les mettre car le reste est loin d'être sec.
Finalement, nous nous rhabillons et faisons un rapide tour à l'extérieur car il ne fait vraiment pas beau. Dommage, ça doit être beaucoup plus accueillant avec le soleil.

IMG_3348 IMG_3347-1

Et cette fois, je fais bien gaffe de tout bien fermer quand j'enfile ma combi.
Nous retournons sur Barentsburg mais passons d'abord près de l'endroit où vécu Ivan Starostin, pendant 32 ou 39 ans (on ne connait pas bien le chiffre exact) sans jamais retourner sur le continent. Il est mort ici en 1826, mais on ne sait pas où il est enterré (en fait on ne sait pas grand chose!). Starostin était un Pomor. Kezako? Les pomors étaient des chasseurs et pêcheurs russes qui vinrent de la mer Blanche. On pense même qu'ils ont découvert l'archipel du Spitzberg bien avant l'explorateur néerlandais Willem Barents. Ce dernier découvrit l'île en 1596 alors qu'il faisait route vers la Chine via le passage du Nord-Est. Il le baptise Spitsbergen en référence à ses sommets escarpés. Or, il semble que les Pomors étaient présents sur le site dès les XIIème et XIVème siècles, bien qu'aucune preuve solide antérieure au XVIIème siècle n'ait été trouvée. Pensant que les terres découvertes font partie du Groenland, ils la nomment Grumant (ahhh okayyy cf le nom de l'agence de voyage...). Malheureusement en raison de la météo nous ne pouvons pas accoster et voyons donc le site (3 cabanes) de loin. Pas de photo non plus car tout est rangé pour éviter la flotte!!
Nous rentrons cette fois pour de bon sur Barentsburg et finalement ça aura été moins humide qu'à l'aller. Enfin, le soin du visage à l'eau de la mer arctique a été bien fait :)
Nous arrivons à 17h et nous nous donnons rendez-vous à 18h pour aller visiter le musée. C'est bien, j'aurai donc le temps de sécher!
A 18h, nous avons rendez-vous avec un autre Sergueï qui va nous accompagner. Le musée est situé dans l'ancien consulat russe qui a été très bien rénové. On peut encore facilement imaginer que la vie ici devait être sympathique.

IMG_3366 IMG_3367

Le musée est tout petit mais nous allons y passer 2h30, car "Sergueï 2" est intarissable sur l'histoire et c'est passionnant.
Dans la première salle, il y a une exposition d'une artiste russe, Ekaterina Sedachyiova, j'aime beaucoup! Il y a aussi une collection d'ours polaires en peluche. Alors là, je ne me souviens plus très bien à qui elle appartient...

IMG_3352 IMG_3350

Puis dans la salle suivante il y a des affiches datant de l'URSS et de la conquête des pôles. Il y a aussi des affiches sur les Nenets. J'explique à Sergueï le Rendez-vous en terre inconnue de Charlotte de Turkheim... Bah oui, chacun ses références!

IMG_3355 IMG_3358

Ensuite nous avons des portraits des mineurs et de leur famille.

IMG_3362 IMG_3364

Enfin au premier étage il y a une exposition sur l'histoire du Spitzberg. On y trouve même des restes de la dernière expédition de Barents. Ce dernier mourut en Nouvelle-Zemble alors qu'il cherchait toujours le passage du Nord-Est. Et moi je découvre un nouveau nom: la Nouvelle-Zemble... Je vous laisse chercher où c'est pour ceux que ça intéresse. Il y a aussi une petite partie consacrée à l'explorateur et géologue Vladimir Rusanov. En 1912, Rusanov fut chargé par le gouvernement russe de conduire une expédition organisée au Spitzberg pour en étudier les ressources charbonnières. À l'issue d'un été de travail de terrain, trois membres de l'expédition retournèrent en Russie. Les dix autres, sans avoir consulté les autorités de Saint-Pétersbourg, accompagnèrent Rusanov dans une tentative de gagner l'océan Pacifique par la route maritime du Nord. Mais leur navire était trop petit pour ce type d'expédition et ils disparurent. En 1914-1915, des recherches furent entreprises mais ne donnèrent aucun résultat. En 1937, l'Institut arctique de l'URSS organisa une expédition dans l'archipel Nordenskiöld et des traces de la malheureuse expédition furent retrouvées sur l’île Popova-Tchouktchina en mer de Kara au large de la Sibérie.

IMG_3374

Nous découvrons aussi des photos datant d'avant-guerre et de la destruction de la ville par les allemands. Bref, j'en ai bien sûr retenu 1/10ème mais c'était passionnant. Merci Sergueï 2!

IMG_3377

Il est temps de retourner à l'hôtel. Vous avez peut-être dû vous demander (ou pas) ce qu'étaient ces espèces de passages en bois. Il s'agit en fait de la protection des tuyaux d'eau ou l'electricité. En hiver tout est recouvert de neige, et le sol étant gelé, il n'est pas possible de les enterrer, et donc s'il y a un problème c'est facilement accessible. Ingénieux n'est-ce pas?

IMG_3378

A l'hôtel nous retrouvons Sergueï 1 pour le dîner. Au menu, je vous le donne en mille??!! du cabillaud!! avec une petite sauce à la crème et des pommes de terre, trop bon! Et un petit sorbet en dessert. Nous discutons Kompot et j'essaie de leur expliquer que chez nous la compote c'est pas pareil!
Bref, petit délire, et discute sur la musique, apparemment Serge Gainsbourg est bien connu en Russie. "Sergueï like Serge Gainsbourg!" LOL
Sur ce, dodo à 23h après une petite douche car demain réveil à 6h30 pour descendre à la mine à 7h!

 

13 septembre 2017

Kompot

Mardi 22 Août 2017

Longyearbyen => Barentsburg

carte2

Je me réveille vers 8h après avoir assez mal dormi, surtout à cause du vent qui faisait taper le rideau contre la fenêtre, du coup j'ai même mis mes boules quiès...
A 8h45, nous nous rendons dans la cuisine pour le petit déjeuner préparé par Evguenia. Au menu du porridge (je suis pas vraiment fan), du thé, des œufs et du bacon. Puis, Fiodor, qui sera notre "guide" jusqu'à Barentsburg, vient nous faire un petit briefing concernant le trajet en bateau en nous indiquant de bien nous couvrir.
A 10h nous partons pour le port où nous allons donc enfiler nos magnifiques combinaisons étanches par-dessus nos habits. Finalement, on me donne une paire de chaussettes supplémentaire (j’ai déjà des collants et une paire). Nous nous installons sur le zodiac, à califourchon sur les sièges. Un peu comme si on allait faire du cheval en fait, mais en beaucoup plus confortable! Et il est vrai qu'avec les petites vagues que nous allons rencontrer, la petite barre devant pour se tenir n'est pas de trop. C'est parti pour 2h de navigation (photo prise sur le site de l'agence de voyage, non je ne suis pas dessus).

bateau

Dès le début, le froid te fouette le visage et après tu t'habitues (ou alors tu ne sens plus rien, au choix ;)) La sortie du fjord de Longyearbyen rend la navigation beaucoup plus humide à cause des vagues qui grossissent. On se prend de l'eau sur le visage, parfait pour se réveiller et faut quand même avoir l'estomac bien accroché. J'ai bien fait de manger mon porridge!! Je commence à avoir froid aux mains et même un peu aux pieds mais c'est au moment où nous arrivons, donc finalement le trajet s'est plutôt bien passé. Nous voilà donc au port de Barentsburg qui se trouve au bas de la montagne. Petit topo sur la ville. Elle compte environ 400 habitants, la plupart étant russes et ukrainiens. La principale activité est l'extraction du charbon, géré par la compagnie d'état russe Arktikougol qui est présente au Spitzberg depuis 1932. J'apprendrai plus tard que tous les gens ici, y compris nos guides sont des employés de cette société. Le charbon ayant une durée de vie limitée, ils sont en train d'essayer de développer une activité touristique. Pourquoi la Russie est-elle présente ici sachant que le Svalbard est sous souveraineté norvégienne? En raison du "Traité du Svalbard" signé en 1920 qui autorise les pays signataires à exploiter les ressources de l'archipel, la Russie étant désormais le seul pays à exercer ce droit, uniquement à Barentsburg depuis la fermeture de la mine de Pyramiden en 1998. Il faut savoir que le charbon extrait ici ne sert qu’à alimenter localement la centrale thermique qui produit l'électricité et permet le chauffage de la ville. Pour finir, il n'y a pas de route qui relie Barentsburg à Longyearbyen, on ne peut y accéder que par mer ou par air, ou par motoneige en hiver. Après avoir enlevé nos combinaisons, nous montons dans le mini bus direction "l'hôtel Barentsburg" (oui, le nom n'est pas très original!). Nous traversons même la voie ferrée qui transporte les wagonnets de charbon ("Pousse le wagonnet Paulo!" cf F. Dubosc). Là encore, nous avons chacune notre chambre et elle est plus que correcte. C'est-y pas beau cette petite décoration sur le lit? LOL! 

IMG_3071

Nous redescendons et allons rencontrer notre guide pour la durée du séjour: Sergueï, et déjeuner au restaurant de l'hôtel. "Hello nice to meet you!" Comme nous sommes deux, il nous demande ce qu'on attend du voyage, si on a des préférences. Je dis donc que je ne suis pas une super grande randonneuse et que j'aime bien les glaciers, mais que je suis assez ouverte à tout. Suis pas compliquée comme fille en fait! Il nous indique aussi que tout est fonction de la météo. Pour cet après-midi, il nous propose une petite randonnée dans le fond du fjord, puis la visite de la ville. Parfait! Nous dégustons notre repas et je suis agréablement surprise par la qualité des plats. Au menu, une petite salade avec du poisson fumé et du fromage, puis un énorme cabillaud grillé. Je prendrai un cookie en dessert. C'est copieux!

cabillaud

Ah et à boire Sergueï me propose "Kompot"... Je pense donc qu'il s’agit d'une sorte de jus de pomme, pas du tout, c'est un jus fait à base de baies séchées et qui se boit à tous les repas. C'est assez bon, même si je préfère boire de l'eau quand je mange en fait (sauf le coca j'avoue!).
A 14h, nous redescendons au port, enfilons les combis et c'est parti pour environ 20 minutes de bateau sur une mer toute plate, le pied! Yaroslava (Slava) une jeune guide nous accompagne.
Nous accostons directement sur une plage et après nous être déshabillés, entamons l'ascension par les moraines du glacier. Ça monte dur, mais ce n'est pas très long, ça a l'avantage de te réchauffer tout de suite! Sur les pierres, y'a une sorte de mousse orange "flashy" qui pousse, c'est marrant! (oui je sais, un rien m'émerveille). Au loin nous apercevons 2 rennes.

IMG_3076 IMG_3078

Nous passons Goose lake, un mini lac où nous ne trouvons pas d'oies, puis continuons le long d’un canyon pour finalement arriver à notre destination: Blue Lake. C'est très beau et surtout hyper calme. Nous faisons une pause thé/café, cookies et chocolat russe (très bon!!).

IMG_3107 IMG_3131

A noter qu'il n'y a pas vraiment de chemin tracé par ici, encore moins d'indications pour savoir où aller. Donc tu as intérêt à bien suivre ton guide et à ne pas t'en éloigner car il porte un fusil à chaque sortie à cause des ours polaires. Et oui, c'est leur territoire par ici, et on peut se retrouver nez à nez. Bref, ils sont hyper pointilleux là-dessus.
Après nous être posés une bonne demi-heure, nous commençons la descente. Connaissant mon amour des descentes et sachant qu'il n'y a pas de chemin, donc souvent des cailloux, je sors mon bâton de rando acheté juste avant le voyage et finalement c'est bien utile. A noter aussi que le rythme de la marche est assez élevé, mais pour l'instant ça va (d'après Sergueï on a été rapides.... tu m'étonnes!). Nous contournons Goose Lake par l'autre côté pour arriver devant les reste d'un renne (oups!) avant d'atteindre une plage où nous apercevons les têtes de phoques en train de nager.

IMG_3160 IMG_3173

Un peu plus loin sur la plage, on découvre une grande croix qui marque l'emplacement de l'ancienne maison des baleiniers qui venaient ici pour chasser la baleine donc. Puis nous arrivons devant une petite maison rouge, il s'agit en fait d'un refuge ouvert à quiconque veut s'y reposer, dormir ou manger. Avant de rentrer il faut quand même vérifier qu'un ours ne s'y est pas endormi ;) Rudimentaire, mais solide!

IMG_3186 IMG_3184

Voilà après donc 3 petites heures de mise en jambes, nous retournons sur notre bateau. Nous faisons un détour en face pour voir si on ne voit pas un ours. En effet la semaine d'avant, une ourse et ses 2 petits a été aperçus à Barentsburg et ils se sont déplacés par là. Mais pas de tâche blanche en vue, nous rentrons.
Un bateau de croisière est à quai quand nous arrivons et sur le point de partir, la ville ne sera donc pas envahie de touristes.
Nous remontons à l'hôtel avec le mini bus et c'est parti pour la visite du site.
Sergueï nous montre les bâtiments qui sont soit neufs, soit rénovés, soit abandonnés. Il faut savoir que la ville a été totalement détruite par les allemands pendant la 2ème guerre, à l'exception d'un seul bâtiment. Il y a donc (photos ci-dessous), notre hôtel, l'hôpital en face, la pension un peu plus loin, le bâtiment administratif de la mine depuis lequel part l'entrée de la mine elle-même avec le logo d'Arktikougol. 

IMG_3196 IMG_3195 IMG_3198 IMG_3201

Le restaurant avec la brasserie, car oui, ici on fabrique de la bière, l'école, le centre sportif et culturel (salle de spectacle et salle de sport), la cantine (oui!!) et les immeubles d'habitation devant lesquels trône le buste de Lénine.

IMG_3199 IMG_3202 IMG_3210 IMG_3206

L'ancien consulat devenu musée et le nouveau consulat derrière, une petite chapelle et en contrebas pas mal de bâtiments délabrés qui n'ont pas encore été réhabilités ou sont laissés à l'abandon.

IMG_3209 IMG_3231 IMG_3217

Voilà également l'endroit où est stocké le charbon depuis le début de l'exploitation de celui-ci qui est le seul vestige d'avant guerre avec ce bâtiment.

IMG_3222 IMG_3211

Sur le flanc de la montagne au dessus de la ville on trouve cette inscription: MIRU MIR qui signifie "Paix dans le monde, Paix sur Terre".

IMG_3235

Je suis assez fascinée par toute l'histoire et l'atmosphère qui se dégage de ce lieu, je ne m'attendais pas du tout à ça en venant ici. Je pensais voir juste des glaciers et des paysages déserts, bref une vraie surprise et une vraie découverte! Il faut dire aussi qu'avant de partir j'essaie d'en voir et d'en lire un minimum afin d'avoir la surprise sur place. Passant près du monument aux morts qui rend hommage à des marins disparus lors d'un naufrage en 1946, Sergeï nous apprend également qu'il y a eu un crash d'avion en 1996 en approche à Longyearbyen (erreur de navigation qui a fait dévier l'avion de sa trajectoire) qui a fait 141 morts dont la plupart étaient des habitants de Barentsburg qui rentraient de leur visite à leurs familles en Russie ou en Ukraine. En 1997, il y a eu 23 morts dans la mine également. 
Nous allons ensuite dîner au restaurant de la brasserie. On s'enlève les chaussures bien sûr.
Au menu, une salade de pommes de terre avec du poisson, super bonne, du cabillaud avec des légumes et de la glace en dessert. Ah j'ai oublié de dire qu'on surnomme les habitants d'ici les "mangeurs de cabillaud", je pense que je commence à comprendre pourquoi! Au cours du repas, nous aurons droit à la dégustation des 3 bières locales, une blonde, une ambrée et une brune et bien que n'étant pas fan de bière c'est la brune que j'ai préférée. Même la bière est bonne c'est dire!

IMG_3250 biere2

Nous retournons à l'hôtel et lorsqu’à 23h je regarde par la fenêtre, j'aperçois comme une sorte de coucher de soleil.

IMG_3252

Ce qui est vraiment sympa c'est qu'ici, on peut décider de partir en randonnée à 20h, il fait jour!
Dodo à 23h.

 

Posté par cloonie à 19:18 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

12 septembre 2017

Maison russe

Lundi 21 Août 2017

Paris => Longyearbyen

spitzb copie

Voilà quelques temps que je regardais les voyages pour le Spitzberg mais je n'arrivais pas à me décider. La croisière... je ne suis pas mega fan et c'est quand même assez cher, et puis j'avais aussi peur que cette contrée ressemble un peu trop au Groenland. Et puis finalement mi-juillet en regardant encore une fois les sites des agences, je tombe sur ce voyage de Terres d'aventure que je n'avais pas vu, qui propose un séjour itinérant en bateau rapide avec quelques randonnées. Je les contacte directement sur leur site pour savoir s'il reste de la place et hop en 2 jours c'est réservé. Ils indiquent que la difficulté des randonnées, c'est "2 chaussures" et d'après Marion, je cite: "2 chaussures y'a que des vieux"..." Mmm ok on verra bien comment se compose le groupe alors!
Me voilà donc prête à partir avec mon sac plein d'affaires d'hiver en ce lundi matin. Mon avion est à 14h, du coup je peux me réveiller tranquillement, prendre mon petit métro pas trop bondé, puis le bus jusqu’au terminal 1 de Roissy Charles de Gaulle où j'arrive à 11h15. Je suis large!! Je m'enregistre aux bornes puis dépose mon bagage qui doit suivre jusqu'à Longyearbyen après une escale à Oslo. Longyearbyen est la capitale de l'archipel du Svalbard tout au nord de la Norvège (et du monde pourrais-je dire, car 78°Nord) et est située sur l'ile principale appelée Spitzberg. La ville compte environ 2000 habitants. Il faut savoir que le Gulf Stream est présent dans la région, ce qui fait qu'il ne fait pas si "froid" l'hiver comparé à d'autres endroits situés à la même latitude. Enfin, la nuit polaire dure ici 4 mois (du 26 octobre au 16 février) et le "jour" est continu du 19 avril au 24 août... Donc il se peut bien que je ne voie pas de coucher de soleil ;)
Je fais ensuite un petit tour dans l'aéroport à la recherche d'un endroit où manger et me décide finalement pour le McDo (oui je sais...) car il n'y aura pas de repas dans l'avion. Tout est payant sur la compagnie SAS.
Je me rends ensuite dans le "satellite" de départ (au même endroit que le départ en Grèce) et j'attends mon vol qui est finalement annoncé. Je suis assise au fond, près du hublot. L'avion est un 737-800 et il n'y a personne sur le siège du milieu, c'est cool. Bien entendu je vais passer les 2h de vol jusqu’à Oslo le nez collé au hublot malgré les turbulences assez fortes. Je remarque également 2 personnes avec des étiquettes GNGL sur leur sac (car GNGL proposait également le même voyage, les agences se regroupent en fait, et ce sont eux qui m'avaient envoyé les documents de voyage, accompagnés d'une lettre à en-tête de la société Grumant, donc je pense que c'est à eux qu'ils sous-traitent sur place). Ces passagers ont l'air assez "âgés", alors sachant que "2 chaussures y'a que des vieux..."  peut-être seront-ils dans mon groupe?
Nous passons au-dessus des Pays-Bas avec des bancs de sable impressionnants vus du ciel et des champs d'éoliennes marins.

IMG_3042

Nous approchons d'Oslo, c'est vert!

IMG_3046

Nous atterrissons tout en douceur à 16h15 malgré là encore des turbulences assez fortes à l'arrivée. Je sors tranquillement de l'avion, puis passe la douane car le Spitzberg ne fait pas partie de l'Union Européenne et je n'ai plus que 5h d'attente jusqu’au prochain vol. Ça va être long! Je visite un peu l'aéroport qui sent le bois et où il y a quelques rénovations en cours, puis je m'assois, surfe sur le net, écoute de la musique et lis pour faire passer le temps. Je vais aussi m'acheter un sandwich aux œufs, des chips et une bouteille d'eau. Le temps est gris mais très lumineux. Je cherche Morten, Pal et Magne en vain (a-ha!).
Vers 19h, je déguste mon festin, puis me rapproche de la porte d'embarquement lorsqu'elle est indiquée. Toujours aucune trace d'un quelconque groupe... Même si un guide est venu me parler en suédois. Euh, "no I don't think so".
Nous embarquons, je suis toujours à côté du hublot et je me retrouve avec un couple de français âgés qui justement voyagent avec GNGL. Nous discutons un peu et je découvre qu'ils font une croisière. Ah ben donc non, ce n'est toujours pas mon groupe! LOL! Eux ont visité Oslo pendant les 5h d'attente, c'est ce que j'aurais dû faire. Pas grave je le ferai au retour.
Nous partons avec 15' de retard pour 3h de vol environ. Je somnole un peu et nous commençons à apercevoir des sommets enneigés et quelques glaciers à travers les nuages. Je prends des photos, il est minuit et il fait jour avec une sorte de crépuscule.

IMG_3060 IMG_3061

Puis nous débutons l'approche finale qui a l'air assez chaotique. Finalement l'atterrissage sera plus que musclé avec un très fort vent de travers. Je ne sais pas si les pilotes ont des compétences particulières pour atterrir ici, mais bravo!
L'aéroport est tout petit, nous descendons donc directement sur le tarmac, et c'est là que tu te dis que tu as bien fait de sortir la polaire de ton sac à dos, ça caille, surtout avec le vent. Il est 0h30...

IMG_3065

Bon alors IL EST OU CE PUT... DE GROUPE??!! Je regarde les panneaux et ne vois ni Terres d'aventure ni GNGL... Mais je remarque un logo qui me parait familier. Je vais donc sortir mes papiers et retrouve en effet de logo de Grumant. Euh hello? Ahhh! hello! Apparemment ils n'attendaient que moi, ou presque! Mais euh, je suis toute seule? La jeune femme qui nous accueille (elle s'appelle Evguenia, mais il faudra que je le redemande plus tard à Olga parce que j'avais pas compris son nom, d'autant plus qu'ils ont tous des diminutifs les russes, par exemple Evguenia c'est Zhenya!) me présente un autre guide qui ne parle que russe, ainsi qu'Olga qui sera donc l'autre partie du groupe. Excellent! un voyage en duo, ça devrait être sympa! Enfin j'espère qu'Olga n'est pas une pro des randonnées sinon je vais avoir du mal. On verra bien! Nous récupérons les bagages (ça a bien suivi) et embarquons dans un mini bus. Evguenia nous explique que nous allons dormir à l'auberge ce soir et que nous ne prendrons le bateau que demain en raison du vent. Moi ça ne me surprend pas vraiment car c'est ce qui était marqué dans le programme (la première nuit à Longyearbyen). Après 10 minutes de route, nous arrivons à Russkiy Dom (la maison russe), notre auberge. Et d'abord on se déchausse à l'entrée (ça plairait à H ce pays ;)). Et... nous sommes les seules touristes et aurons donc chacune notre chambre.

russkiy

Il y a une salle de bain commune avec seulement une douche, dis donc quand c'est plein ça doit faire un peu juste quand même. L'auberge est toute neuve et tout est nickel. Je m'installe, baisse le rideau qui n'est pas vraiment occultant et qui tape contre la vitre à cause du vent. Je décide de prendre une douche ce soir, comme ça demain je serai tranquille.
Et sinon y'a de la 4G et ça marche sans supplément! Cool!
Il est 1h30 lorsque je me couche enfin.