Mardi 22 Août 2017

Longyearbyen => Barentsburg

carte2

Je me réveille vers 8h après avoir assez mal dormi, surtout à cause du vent qui faisait taper le rideau contre la fenêtre, du coup j'ai même mis mes boules quiès...
A 8h45, nous nous rendons dans la cuisine pour le petit déjeuner préparé par Evguenia. Au menu du porridge (je suis pas vraiment fan), du thé, des œufs et du bacon. Puis, Fiodor, qui sera notre "guide" jusqu'à Barentsburg, vient nous faire un petit briefing concernant le trajet en bateau en nous indiquant de bien nous couvrir.
A 10h nous partons pour le port où nous allons donc enfiler nos magnifiques combinaisons étanches par-dessus nos habits. Finalement, on me donne une paire de chaussettes supplémentaire (j’ai déjà des collants et une paire). Nous nous installons sur le zodiac, à califourchon sur les sièges. Un peu comme si on allait faire du cheval en fait, mais en beaucoup plus confortable! Et il est vrai qu'avec les petites vagues que nous allons rencontrer, la petite barre devant pour se tenir n'est pas de trop. C'est parti pour 2h de navigation (photo prise sur le site de l'agence de voyage, non je ne suis pas dessus).

bateau

Dès le début, le froid te fouette le visage et après tu t'habitues (ou alors tu ne sens plus rien, au choix ;)) La sortie du fjord de Longyearbyen rend la navigation beaucoup plus humide à cause des vagues qui grossissent. On se prend de l'eau sur le visage, parfait pour se réveiller et faut quand même avoir l'estomac bien accroché. J'ai bien fait de manger mon porridge!! Je commence à avoir froid aux mains et même un peu aux pieds mais c'est au moment où nous arrivons, donc finalement le trajet s'est plutôt bien passé. Nous voilà donc au port de Barentsburg qui se trouve au bas de la montagne. Petit topo sur la ville. Elle compte environ 400 habitants, la plupart étant russes et ukrainiens. La principale activité est l'extraction du charbon, géré par la compagnie d'état russe Arktikougol qui est présente au Spitzberg depuis 1932. J'apprendrai plus tard que tous les gens ici, y compris nos guides sont des employés de cette société. Le charbon ayant une durée de vie limitée, ils sont en train d'essayer de développer une activité touristique. Pourquoi la Russie est-elle présente ici sachant que le Svalbard est sous souveraineté norvégienne? En raison du "Traité du Svalbard" signé en 1920 qui autorise les pays signataires à exploiter les ressources de l'archipel, la Russie étant désormais le seul pays à exercer ce droit, uniquement à Barentsburg depuis la fermeture de la mine de Pyramiden en 1998. Il faut savoir que le charbon extrait ici ne sert qu’à alimenter localement la centrale thermique qui produit l'électricité et permet le chauffage de la ville. Pour finir, il n'y a pas de route qui relie Barentsburg à Longyearbyen, on ne peut y accéder que par mer ou par air, ou par motoneige en hiver. Après avoir enlevé nos combinaisons, nous montons dans le mini bus direction "l'hôtel Barentsburg" (oui, le nom n'est pas très original!). Nous traversons même la voie ferrée qui transporte les wagonnets de charbon ("Pousse le wagonnet Paulo!" cf F. Dubosc). Là encore, nous avons chacune notre chambre et elle est plus que correcte. C'est-y pas beau cette petite décoration sur le lit? LOL! 

IMG_3071

Nous redescendons et allons rencontrer notre guide pour la durée du séjour: Sergueï, et déjeuner au restaurant de l'hôtel. "Hello nice to meet you!" Comme nous sommes deux, il nous demande ce qu'on attend du voyage, si on a des préférences. Je dis donc que je ne suis pas une super grande randonneuse et que j'aime bien les glaciers, mais que je suis assez ouverte à tout. Suis pas compliquée comme fille en fait! Il nous indique aussi que tout est fonction de la météo. Pour cet après-midi, il nous propose une petite randonnée dans le fond du fjord, puis la visite de la ville. Parfait! Nous dégustons notre repas et je suis agréablement surprise par la qualité des plats. Au menu, une petite salade avec du poisson fumé et du fromage, puis un énorme cabillaud grillé. Je prendrai un cookie en dessert. C'est copieux!

cabillaud

Ah et à boire Sergueï me propose "Kompot"... Je pense donc qu'il s’agit d'une sorte de jus de pomme, pas du tout, c'est un jus fait à base de baies séchées et qui se boit à tous les repas. C'est assez bon, même si je préfère boire de l'eau quand je mange en fait (sauf le coca j'avoue!).
A 14h, nous redescendons au port, enfilons les combis et c'est parti pour environ 20 minutes de bateau sur une mer toute plate, le pied! Yaroslava (Slava) une jeune guide nous accompagne.
Nous accostons directement sur une plage et après nous être déshabillés, entamons l'ascension par les moraines du glacier. Ça monte dur, mais ce n'est pas très long, ça a l'avantage de te réchauffer tout de suite! Sur les pierres, y'a une sorte de mousse orange "flashy" qui pousse, c'est marrant! (oui je sais, un rien m'émerveille). Au loin nous apercevons 2 rennes.

IMG_3076 IMG_3078

Nous passons Goose lake, un mini lac où nous ne trouvons pas d'oies, puis continuons le long d’un canyon pour finalement arriver à notre destination: Blue Lake. C'est très beau et surtout hyper calme. Nous faisons une pause thé/café, cookies et chocolat russe (très bon!!).

IMG_3107 IMG_3131

A noter qu'il n'y a pas vraiment de chemin tracé par ici, encore moins d'indications pour savoir où aller. Donc tu as intérêt à bien suivre ton guide et à ne pas t'en éloigner car il porte un fusil à chaque sortie à cause des ours polaires. Et oui, c'est leur territoire par ici, et on peut se retrouver nez à nez. Bref, ils sont hyper pointilleux là-dessus.
Après nous être posés une bonne demi-heure, nous commençons la descente. Connaissant mon amour des descentes et sachant qu'il n'y a pas de chemin, donc souvent des cailloux, je sors mon bâton de rando acheté juste avant le voyage et finalement c'est bien utile. A noter aussi que le rythme de la marche est assez élevé, mais pour l'instant ça va (d'après Sergueï on a été rapides.... tu m'étonnes!). Nous contournons Goose Lake par l'autre côté pour arriver devant les reste d'un renne (oups!) avant d'atteindre une plage où nous apercevons les têtes de phoques en train de nager.

IMG_3160 IMG_3173

Un peu plus loin sur la plage, on découvre une grande croix qui marque l'emplacement de l'ancienne maison des baleiniers qui venaient ici pour chasser la baleine donc. Puis nous arrivons devant une petite maison rouge, il s'agit en fait d'un refuge ouvert à quiconque veut s'y reposer, dormir ou manger. Avant de rentrer il faut quand même vérifier qu'un ours ne s'y est pas endormi ;) Rudimentaire, mais solide!

IMG_3186 IMG_3184

Voilà après donc 3 petites heures de mise en jambes, nous retournons sur notre bateau. Nous faisons un détour en face pour voir si on ne voit pas un ours. En effet la semaine d'avant, une ourse et ses 2 petits a été aperçus à Barentsburg et ils se sont déplacés par là. Mais pas de tâche blanche en vue, nous rentrons.
Un bateau de croisière est à quai quand nous arrivons et sur le point de partir, la ville ne sera donc pas envahie de touristes.
Nous remontons à l'hôtel avec le mini bus et c'est parti pour la visite du site.
Sergueï nous montre les bâtiments qui sont soit neufs, soit rénovés, soit abandonnés. Il faut savoir que la ville a été totalement détruite par les allemands pendant la 2ème guerre, à l'exception d'un seul bâtiment. Il y a donc (photos ci-dessous), notre hôtel, l'hôpital en face, la pension un peu plus loin, le bâtiment administratif de la mine depuis lequel part l'entrée de la mine elle-même avec le logo d'Arktikougol. 

IMG_3196 IMG_3195 IMG_3198 IMG_3201

Le restaurant avec la brasserie, car oui, ici on fabrique de la bière, l'école, le centre sportif et culturel (salle de spectacle et salle de sport), la cantine (oui!!) et les immeubles d'habitation devant lesquels trône le buste de Lénine.

IMG_3199 IMG_3202 IMG_3210 IMG_3206

L'ancien consulat devenu musée et le nouveau consulat derrière, une petite chapelle et en contrebas pas mal de bâtiments délabrés qui n'ont pas encore été réhabilités ou sont laissés à l'abandon.

IMG_3209 IMG_3231 IMG_3217

Voilà également l'endroit où est stocké le charbon depuis le début de l'exploitation de celui-ci qui est le seul vestige d'avant guerre avec ce bâtiment.

IMG_3222 IMG_3211

Sur le flanc de la montagne au dessus de la ville on trouve cette inscription: MIRU MIR qui signifie "Paix dans le monde, Paix sur Terre".

IMG_3235

Je suis assez fascinée par toute l'histoire et l'atmosphère qui se dégage de ce lieu, je ne m'attendais pas du tout à ça en venant ici. Je pensais voir juste des glaciers et des paysages déserts, bref une vraie surprise et une vraie découverte! Il faut dire aussi qu'avant de partir j'essaie d'en voir et d'en lire un minimum afin d'avoir la surprise sur place. Passant près du monument aux morts qui rend hommage à des marins disparus lors d'un naufrage en 1946, Sergeï nous apprend également qu'il y a eu un crash d'avion en 1996 en approche à Longyearbyen (erreur de navigation qui a fait dévier l'avion de sa trajectoire) qui a fait 141 morts dont la plupart étaient des habitants de Barentsburg qui rentraient de leur visite à leurs familles en Russie ou en Ukraine. En 1997, il y a eu 23 morts dans la mine également. 
Nous allons ensuite dîner au restaurant de la brasserie. On s'enlève les chaussures bien sûr.
Au menu, une salade de pommes de terre avec du poisson, super bonne, du cabillaud avec des légumes et de la glace en dessert. Ah j'ai oublié de dire qu'on surnomme les habitants d'ici les "mangeurs de cabillaud", je pense que je commence à comprendre pourquoi! Au cours du repas, nous aurons droit à la dégustation des 3 bières locales, une blonde, une ambrée et une brune et bien que n'étant pas fan de bière c'est la brune que j'ai préférée. Même la bière est bonne c'est dire!

IMG_3250 biere2

Nous retournons à l'hôtel et lorsqu’à 23h je regarde par la fenêtre, j'aperçois comme une sorte de coucher de soleil.

IMG_3252

Ce qui est vraiment sympa c'est qu'ici, on peut décider de partir en randonnée à 20h, il fait jour!
Dodo à 23h.