Lundi 28 Août 2017

Pyramiden => Longyearbeyn => Paris (ou pas)

Si je vous dis que j'ai mal dormi et que je me suis réveillée à 3h? En plus, j'ai fait un rêve trop bizarre: un avion atterrissait tranquillement dans des arbres, puis ça se transformait en publicité avec Ed Sheeran (???), puis l'avion se crashait vraiment et je me retrouvais à nager dans la mer du Nord... Mais oui tout va bien! LOL!! Peut-être que l'abus de Doliprane ou le coca de la veille au soir m'ont tapé sur le ciboulot?
Je me lève donc vers 8h et refais mon sac puisque c'est aujourd'hui que nous quittons Pyramiden et même le Spitzberg. Snif! Don't want to leave! Je descends au petit déjeuner à 9h et à 10h Sergueï vient nous informer que nous partons avec le bateau à 13h45, que nous déjeunerons donc à 13h ici et que nous avons la matinée pour "faire quelque chose". Et si on montait à la mine? Oui, car je vous rappelle qu'ici l'entrée de la mine se trouve au milieu de la montagne, il faut donc monter. Allez, toujours dans la gaité et la bonne humeur, nous sommes bien sûr ok! De toutes façons, désormais, j'ai des jambes en béton il ne peut plus rien m’arriver. Vers 10h30, nous quittons tous les 3 l'hôtel direction l'entrée de la galerie qui abritait autrefois un petit funiculaire. Hey ils étaient pas bêtes les mineurs, ils montaient pas à pied. Ben nous, on n'est pas des mineurs, et ON VA LE FAIRE! C'est donc parti pour grimper des "marches" le long des rails. En fait il ne s'agit pas de véritables marches, mais de morceaux de bois qui sont collés contre la paroi en pente, de sorte qu'on peut facilement y marcher sans glisser. Mais au final pour tes jambes, ce sont des marches. Et quand tu ne vois même pas le bout de la galerie, soit tu baisses la tête, soit tu la lèves et tu te dis "vers l'infini et au-delà", soit tu penses que tu es folle mais que c'est quand même génial d'être folle! :)

IMG_4427

Au début, les marches paraissent "petites" et on a l'impression qu'on ne va pas assez vite, et puis petit à petit on commence à avoir le souffle court, et le rythme ralentit. Ce qui est sympa c'est qu'au fur et à mesure qu'on monte, il y a des portes par lesquelles on peut sortir pour regarder le paysage, en plus des fenêtres le long de la galerie.

IMG_4418

Bon parfois c'est un peu déprimant quand tu vois que tu n'es pas si haut que ça. En tout cas, ceci est le parfait entrainement du matin pour se mettre en jambes. Step step! Sergueï nous indique que "we are nearly there" à peu près toutes les 10 minutes ce qui fait qu'au bout d'un moment je ne le crois plus! Hey on me la fait plus! :)) Sinon, j'ai bien fait de prendre une bouteille d'eau parce que j'ai chaud et soif avec tout cet exercice.
Finalement après 45 minutes nous voilà arrivés à l'entrée de la mine qui se trouve être obstruée par de la glace. Comme quoi il ne fait pas si chaud que ça. C'est hyper glissant, du coup je ne m'approche pas trop. Et sinon parait que 45 minutes pour monter c'est rapide! Ah bon?!! ;)

IMG_4441

Nous sortons pour voir les bâtiments extérieurs et nous décidons de monter encore (au point où on en est!). Certains bâtiments sont en très mauvais état, au bord de l'écroulement, en particulier celui des secouristes.

IMG_4432 IMG_4469

En revanche celui de l'électricité est pratiquement intact. Et sinon j'ai encore bien fait de prendre les bâtons afin de pouvoir redescendre à la galerie car la pente est vraiment forte et IL N'Y A PAS DE CHEMIN! (promis, c'est la dernière fois que je le dis!). La vue sur Pyramiden et le fjord est magnifique et en plus il n'y a pas de vent. Bref, ça vallait le coup cet effort.

IMG_4462 IMG_4445

Nous entamons le retour, et je décide de compter les marches. Evidemment, c'est moins dur au niveau du souffle mais beaucoup plus au niveau des muscles. Je m'en rends pas forcément compte car je compte (ah! ah!) et que nous ne faisons pas trop d'arrêts, mais une fois en bas, mes jambes tremblent carrément. Hum... et dire que je pensais avoir la forme... Et donc, nous aurons gravi et descendu 2095 marches x 2 avec un total de 2h15 de sortie (car je compte aussi la distance pour atteindre le bas de la galerie depuis l'hôtel (environ 10')). Voilà voilà, je crois que j'ai dépassé toutes mes limites là! Mais je suis très contente de l'avoir fait.
Nous prenons notre déjeuner fait de macédoine et de viande panée avec des frites. Je n'ai pas faim car en fait j'ai trop soif. Un coca vite!
Puis vers 13h45, il est temps de quitter l'hôtel et de rejoindre le port (en bus avec d'autres touristes qui sont là pour une courte visite) en passant devant "l'aéroport".

IMG_4480 IMG_4482

Au revoir Pyramiden! Je profite de cette mini vidéo ci-dessous pour vous signaler que les oiseaux ont pris possession des lieux à la place des êtres humains (un petit côté Hitchockien qui convient bien au site...), quand on passe à côté de ce bâtiment, ça "poue" et les fenêtres sont presque cachées par les nids.

Nous enfilons pour la dernière fois nos combinaisons oranges (émotion) et c'est parti pour environ 2h de navigation jusqu'à Longyearbyen. Et nous mettrons finalement 1h30 parce la mer était plate. Un bonheur! Même pas mouillée mais un peu froid quand même malgré tout.
C'est Yaroslava qui conduit le mini bus vers Russkiy Dom, dans lequel on écoute REM (parfait choix). Il est 15h45 lorsque nous arrivons à la pension. Nous ne pouvons pas nous installer dans une chambre car ils attendent un groupe qui va occuper la totalité du lieu. Du coup, nous nous posons dans la salle commune le temps de se remettre à jour sur internet et de se réchauffer un peu. Le groupe arrive peu après, des jeunes allemands si j'ai bien tout compris. Du coup, cette foule "m'angoisse" et je décide d'aller faire un tour. Je me rends au petit musée des explorations polaires qui se trouve juste à côté. Malheureusement j'y arrive 30' avant la fermeture, du coup je fais la visite très rapidement. Intéressant de voir tous ces explorateurs qui ont souvent échoué à atteindre le pôle Nord ainsi que les moyens mis en œuvre pour les retrouver lorsqu'ils avaient disparu.
Ensuite je vais dans la rue principale mais j'ai l'impression que tout ferme à 17h. Je fais un tour aux "Galeries Lafayette", mais je n'achète rien. Il est donc seulement 17h30 lorsque je rentre, il ne reste plus que 7h à attendre avant notre vol.
Je refais un tour sur Internet, vais me mettre des vêtements "de ville" pour le voyage en avion, puis nous dînons (riz, viande froide, brioche). Et c'est l'attente avec de la lecture et du candy crush. Nous faisons alors nos adieux à Sergueï qui doit se rendre à l'aéroport accueillir son nouveau "groupe" (en fait je pense qu'il n'y a qu'une seule personne dans son groupe...). Merci pour tout! It was a pleasure, spaciba.
Nous remarquons alors que le brouillard s'est levé. Je ne fais pas trop gaffe lorsqu'Olga me dit que peut-être que l'avion ne va pas pouvoir atterrir. Ah oui j'avais pas pensé à ça, mais plutôt au vent (et là y'en a pas). Olga suit alors l'avion sur Flight Tracker et nous voyons qu'il fait des ronds au-dessus de l’aéroport. Mmm pas bon ça! et puis voilà qu'il repart dans l'autre sens. Merdum! Les guides qui étaient allés attendre les nouveaux arrivants reviennent de l'aéroport et nous disent que l'avion repart sur Oslo et que donc nous ne partirons pas ce soir! Ah ah! voyez ils veulent pas que je rentre! Puis en regardant à nouveau Flight Tracker, ils indiquent que l'avion a fait demi-tour et revient (espoir?), mais finalement c'était bien un bug et il ne viendra pas ce soir. Le problème c'est que l'auberge est pleine (d'allemands). Du coup les guides vont nous laisser leur chambre à Olga, moi et une touriste russe qui est arrivée par l'avion du matin. Eux, ils vont dormir dans leur pièce principale, parfois par terre. Franchement j'étais un peu gênée quand même. Trop gentils! Il est donc 2h30 lorsque nous nous couchons enfin après toutes ces péripéties. Finalement Sergueï avait raison avec son "nearly there"!