Mardi 29 Août 2017

Longyearbyen => Paris

Encore une courte nuit compte tenu de l'heure du coucher, mais pour une fois je ne me suis pas réveillée à 3h du mat. Réveil donc vers 8h30. Après la douche, nous nous retrouvons avec les guides et Yaroslava nous cuisine des gaufres. Miam miam!!

gaufre1

En fait, heureusement que j'ai fait tout ce sport pour éliminer toutes les bonnes choses que j'aurai mangées pendant ce séjour. Notre départ pour l’aéroport est finalement prévu à 11h10 pour prendre l'avion à 12h15. Et après?? Dieu seul le sait!
Nous voilà donc partis pour 10 minutes de route jusqu’à l'aéroport où il y a la queue pour s'enregistrer... Ci-dessous la photo du terminal des arrivées où il n'y a encore personne sauf un ours ;)

aeroport1

L'avion arrive bien à l'heure, donc nous sommes sûrs de partir jusqu'à Oslo. Après 30 minutes d'attente, j'arrive au comptoir et peux m'enregistrer. L'hôtesse me donne ma carte d'embarquement jusqu'à Oslo et me dit que pour la suite vers Paris, on nous donnera des informations pendant le vol. Ah bon... OK... On verra bien alors où je vais finalement "atterrir". Olga et moi faisons à nouveau nos adieux à Sergueï qui attend donc son nouveau "groupe". Je l'ai déjà dit hier, mais merci pour tout Sergueï! Dans le top 3 de mes guides.
Puis nous passons la sécurité et entrons dans la salle d'attente assez bondée. Mais nous n'avons pas le temps de nous asseoir qu'on annonce déjà l'embarquement. Nous nous disons au revoir ici avec Olga car nous ne sommes pas assises à côté.  Merci encore également! It was a pleasure travelling with you!
Je suis côté hublot au fond, c'est cool. Il n'y a pas du tout de vent et nous décollons sans problème. J'aperçois au loin le bateau rapide qui part vers Barentsburg. Snif! Bye bye!

IMG_4489 IMG_4491

Et comme par hasard, (mais crois-je au hasard??!!) les 2 chansons qui sortent dans mon iphone à ce moment-là sont Natacha (histoire russe) et Les murailles (histoire de mine) de JJG... Y'a un truc là non?
Et c'est parti pour 3h de vol. Je ne mange rien ce midi, après les gaufres de ce matin, je n'ai pas faim. Et puis faut payer... Nous atterrissons vers 15h30 après quelques turbulences encore une fois au-dessus d'Oslo. Au cours du vol, l'hôtesse a fait des annonces sur les correspondances. Et donc, nous sommes un petit groupe de français et pour Paris, j'entends un nom bizarre qui s'avère être Bruxelles. Hum... On n'est pas arrivé! On nous dit qu’il va falloir récupérer nos bagages, puis aller au comptoir d'information de SAS.
Une fois dans l'aéroport et après avoir bien récupéré mon sac, je trouve ce fameux comptoir, mais il faut prendre un ticket et attendre son tour. Devant moi, il y a 2 françaises qui étaient dans l'avion, du coup j'écoute ce qu'on leur dit et là l'hôtesse leur demande de la suivre en vitesse car l'avion pour Bruxelles est censé déjà être parti. Merdum! c'est quoi cette organisation? Nous arrivons devant le comptoir d'enregistrement et l'hôtesse me dit qu'il est fermé. Euh, mais non madame, l'autre dame nous a dit de venir ici! Finalement, elle doit rouvrir son truc et nous enregistre. Ouf! mais faut encore passer la sécurité. Moi, j'espère que les bagages vont bien suivre même si dans ce sens-là c'est moins embêtant. Je passe donc la sécurité rapidement, cherche la porte d'embarquement et me mets à courir dans l'aéroport car c'est le dernier appel et qu'elle est à l'autre bout. J'avais pas fait suffisamment de sport aujourd’hui! Finalement, j'arrive dans l'avion et je ne serai pas la dernière car une partie du groupe de français a autant galéré que moi. Bref, il est 16h50 lorsque nous quittons le parking. Et devant nous qui décolle? Le vol Air France pour Paris! Argh, trop dégoutée! Je fais quelques jeux, écoute de la musique, m'achète un coca car j'ai soif et mange une barre de céréales. On nous annonce alors que nous allons rejoindre Paris depuis Bruxelles en bus. Ca me rappelle notre retour des Etats-Unis avec mes parents en 1987 où on avait aussi atterri à Bruxelles depuis Miami, puis rejoint Paris en bus avant de prendre un vol sur Montpellier dans un avion tout repeint à l'intérieur qui avait loupé son atterrissage! Mémorable! Du coup, ça m'embête un peu de me taper 4h de bus alors qu'il y a un train qui va deux fois plus vite... Nous atterrissons à 18h30 et à la sortie de l'avion sommes "accueillis" par une hôtesse qui nous dit qu'un bus nous attend si nous le voulons. Un mec commence à lui dire que c'est inadmissible (un français quoi) et qu'il veut parler à son supérieur. Vu comment les choses se présentent, je décide de me débrouiller toute seule. J’indique à l'hôtesse de ne pas tenir compte de moi et j'alerte papa par SMS pour lui demander comment aller de l'aéroport à la gare et les horaires des trains pour Paris. D'après ce qu'il me répond, je devrais pouvoir avoir le dernier Thalys. Et me voilà en train de courir dans l'aéroport pour aller récupérer mon sac et comme par hasard je dois traverser TOUT le terminal. Oui, on est bien à Bruxelles, hein Tintin?!!

fusee1

Finalement le tapis des bagages n'est pas encore indiqué (j'ai dû courir trop vite), du coup j'en profite pour acheter un ticket de train pour aller de l’aéroport à la gare à la borne automatique. Je suis un peu en speed, et je me trompe de gare d'arrivée, mais c'est pas grave, c'est le même prix. Je récupère mon sac qui a bien suivi et encore au pas de course, je file chercher la gare. Je la trouve facilement mais doit demander à un monsieur si le train qui arrive va bien jusqu’à Bruxelles Midi car tout est indiqué en flamand. Oui! allez hop je grimpe dedans. Ouf! Je trouve une place assise malgré mon gros sac. Il est 19h26.
J'arrive à Bruxelles Midi à 19h55 et court encore pour acheter mon prochain billet. Je trouve le comptoir des ventes internationales mais là aussi il faut un peu attendre... Zut je vais râter le prochain train!! Viiiiite!! Finalement je peux avoir le train de 20h13 (même pas le dernier donc), cool!! Allez hop je "re-cours" et me voilà sur le quai en avance. Le paysage n'est vraiment pas le même :(

gare1

Il fait 30°C, j'en peux plus! J'ai chaud aux pieds (petite parenthèse, les 2 jours suivant mon retour, mes pieds vont être tout gonflés, c'était bien bizarre! LOL!).
Le Thalys arrive à l’heure, il n'y a personne à côté de moi. Re-ouf! je peux enfin me poser un peu. Je mange une autre barre de céréales, car je n'ai toujours rien mangé depuis ce matin. Et finalement ce trajet aura été hyper rapide car me voilà déjà à Gare du Nord, il est 21h40. Quelle efficacité! Il fait trop chaud à Paris. Je prends mes 2 lignes de métro et me voilà chez moi à 22h30. Et euh... il fait nuit, j'étais plus habituée! Je crois que j'ai bien fait de ne pas prendre le bus car je ne sais pas s'il nous aurait amené dans Paris ou seulement à l'aéroport. Bref, ça m'a couté 116€ supplémentaires tout ça. Le lendemain je ferai une demande d'indemnisation à l'assurance sans trop y croire et je recevrai finalement 99€ un mois plus tard! YES! Qui ne tente rien ;)
Quel voyage et quelle aventure! C'était parfois dur (physiquement) mais tellement surprenant, beau, drôle, émouvant, silencieux, venté, magnifique, russe, minéral, humide, que ça reste une de mes meilleures expériences "voyagistique"... :) (oui nouveau mot!)
Si jamais ils me lisent, (if they ever read my french prose...) a big спасибо to Olga to have been such a great travel partner and to Sergueï (Сергей) to have been such a nice guide. Let me know if you ever come to Paris one day. Next time I go to Spitzberg or Russia, maybe I will be able to say something else than до свидания or спасибо! :))
Et je vous rappelle qu'au Spitzberg, il y a des ours mais PAS DE CHEMIN!!